vendredi 21 décembre 2007

Biscuits aux canneberges

Portions : Environ 80 biscuits

INGRÉDIENTS

(1 tasse) de beurre non salé, ramolli

(1 tasse) de sucre
(2 c. à thé) d'extrait de vanille

(1 tasse) de canneberges séchées
(3 tasses) de farine à pâtisserie
(1 c. à thé) de poudre à pâte
Lait, pour badigeonner
(3 c. à soupe) de sucre vanillé ou de sucre blanc


PRÉPARATION

Dans un bol, fouetter le beurre, le sucre et la vanille au batteur électrique jusqu'à ce que le mélange blanchisse, soit environ 5 minutes. Ajouter les canneberges et mélanger.


Dans un autre bol, mélanger la farine et la poudre à pâte. Incorporer au mélange précédent à l'aide d'une cuillère de bois.


Sur un plan de travail, rouler la pâte pour obtenir deux rouleaux d'un diamètre de 3,75 cm (1 1/2 po). Envelopper dans du papier aluminium et réfrigérer au moins 2 heures.


Placer la grille au centre du four. Préchauffer le four à 180 °C (350 °F).


Retirer la pâte du réfrigérateur. Déballer et placer les rouleaux sur un plan de travail.

Couper en tranches de 3/4 cm (1/3 po) d'épaisseur et déposer les tranches sur une plaque à biscuits tapissée de papier parchemin. Badigeonner les biscuits d'un peu de lait et saupoudrer de sucre vanillé.


Cuire au four pendant environ 12 minutes ou jusqu'à ce que les biscuits commencent à dorer.


Note : Bien emballée, la pâte à biscuits se conserve au moins une semaine au réfrigérateur. On peut donc ne faire cuire que quelques biscuits à la fois.


Le sucre vanillé peut remplacer le sucre ordinaire dans la préparation des pâtisseries. Par exemple, il peut sucrer une crème anglaise, la crème fouettée, le café ou le chocolat chaud. Le sucre vanillé du commerce est composé de sucre fin additionné de 10% d'extrait de vanille en poudre.

On peut aussi le faire soi-même. C'est simple. Après avoir utilisé une gousse de vanille, il suffit de la rincer et de l'éponger soigneusement avec du papier absorbant. On enfouit ensuite la gousse

dans un pot de sucre blanc et on l'oublie quelque temps pour laisser les arômes se libérer.


Aucun commentaire: