lundi 17 décembre 2007

Remède pour soigner les piqûres d’insectes

Feuille de plantain contre les piqûres d’insectes

Recette :
  • Mâcher une feuille de plantain propre.
  • Appliquer la pâte obtenue sur les piqûres pour diminuer l’enflure et les démangeaisons.

Explication :


La feuille, en application locale, est un anti-prurigineux des affections dermatologiques. Il soulage les démangeaisons.


le soda contre les piqûres de moustiques


Recette :

Faire une pâte avec un peu de bicarbonate de soude et de l’eau, puis l’appliquer sur la piqûre de moustique pour soulager les démangeaisons.

Explication :

La première solution pour éviter d’avoir des problèmes de démangeaisons à cause de piqûres de moustiques, c’est de réussir à frapper le moustique avant qu’il ne vous pique. Mais si vous manquez votre coup et qu’il réussit le sien, ce remède peut peut-être vous aider! Le bicarbonate de soude est un alcalinisant qui peut, dans certains cas, neutraliser des venins acides comme ceux des fourmis et apaiser une irritation locale. Est-ce que c’est la même chose pour les moustiques? C’est possible mais, pour le moment, il n’existe pas de preuves le démontrant.

Vinaigre et oignon pour piqûre de guêpe

Recette :

Trempez un coton-tige dans du vinaigre et appliquez-le sur la piqûre. Ensuite, déposez une moitié d’oignon frais sur la piqûre, durant quelques secondes.

Explications

Ce qu’il y a d’intéressant dans ce remède, c’est que lorsqu’on se fait piquer par une guêpe, ça brûle! On cherche alors une solution rapide. Or, tout le monde a du vinaigre dans sa cuisine.

Il semblerait que ce remède ait été largement utilisé traditionnellement. Sans doute parce qu’il apaise la sensation d’élancement. Malheureusement, comme il n’a pas tellement été étudié, tout ce qu’on peut déduire de son efficacité pour le moment, c’est que l’acide acétique qu’il contient aurait un effet calmant. Le vinaigre est d’ailleurs recommandé dans les livres médicaux pour traiter les brûlures causées par les méduses.

Pour ce type de brûlure, l’acidité est la cause de la douleur. Ainsi, le venin des guêpes et celui des méduses pourraient avoir certaines composantes communes.

Quant à l’oignon, il compose de nombreux remèdes de grand-mère, depuis toujours. Dans le cas des piqûres, son usage est toutefois moins répandu. Mais peut-être les grand-mères avaient-elles confiance à ce point dans l’oignon qu’elles en mettaient partout ? Pourquoi pas ! Ça ne peut pas être dommageable.

D’un point de vue médical, les piqûres de guêpes doivent être traitées par l’application de glace sur la piqûre et la désinfection de la peau.


1 commentaire:

Anonyme a dit…

cela a l'air à marcher et il parait que ma grand-mere fesait cela a ma mere ...