samedi 9 mai 2009

La situation des plantes dans le jardin


Pour situer les plantes dans votre jardin, il est primordial de connaître quelles en sont les conditions idéales. Pour cela, il est indispensable que la parcelle soit un lieu très ensoleillé, avec de la bonne terre et protégée du vent.

Avant de planter, on doit connaître les caractéristiques du sol. Ainsi, suivant le type de plantes qui croissent sur un terrain, on pourra avoir une indication sur sa qualité et nature. Si, par exemple, dans un jardin croissent des rhododendrons et azaleas, la terre est de caractère acide. Chaque plante a besoin et montre une préférence pour un type particulier de sol. Il est aussi possible que dans un jardin, on trouve plus d'un type de sol. De cette manière, on pourra profiter de tous les espaces et planter différentes variétés de fleurs. Pour les connaître, on doit préalablement faire un essai de sol.

Que cultiver et où ?

La plupart des plantes s'adaptent à tout type de sol et tolèrent les terrains fertiles, pourvu qu'ils ne soient ni très humides ni très secs pendant une période de temps très long. Les plantes les plus fragiles sont celles qui ne supportent pas la chaux. L'exposition au vent et les températures dépendent aussi de la situation du jardin.

Il faut savoir que ces facteurs influencent le développement des plantes, et les rafales de vent peuvent les endommager. Un bon truc, avant de les acheter, est d'analyser le jardin des voisins et de prendre bonne note de ce qui y pousse.

Orientation du jardin

Selon l'orientation du jardin, les plantes recevront la lumière du soleil pendant un temps plus ou moins long. L'idéal serait que les plantes soient exposées aux rayons solaires le plus longtemps possible. Cette orientation a un inconvénient : elles souffriront des vents forts.

La pire orientation résulterait de laisser le jardin sans l'incidence directe des rayons du soleil, ou si l'ombre prédomine l'après-midi. Cette orientation est accompagnée généralement de vents forts et coupants.

Aucun commentaire: