samedi 9 mai 2009

Les soins du gazon

Un des éléments les plus décoratifs du jardin est le gazon. Mais il faut d'abord savoir comment le planter et quel est le lieu approprié. Le premier pas est de chercher un lieu dégagé qui ne soit pas près des arbres et, si possible, d'accès difficil aux animaux (chien, ...). En été, il faut avoir suffisamment de soleil, plus de la moitié de la journée.

Deuxièmement, il faut mener à bien l'ensemencement. La méthode la plus traditionnelle, bien que plus difficile, est de le faire à la main. Il faut d'abord marquer avec des pieux et des cordes le gazon, en formant des bandes d'un mètre de large et de la longueur que vous souhaitez. La quantité de semences qui doivent être ensemencées varie d'un sol très fertil à un sol moins riche. Dans le premier cas, pour chaque 0.8 m², il faut 16 g de semence. Dans le cas contraire, il convient de doubler la quantité.

Une solution rapide

Les mottes sont des morceaux d'herbe qui ont déjà été plantés, détachés du sol et enroulés. Généralement, y adhère un sol de 2 centimètres. De cette manière, on peut disposer d'un gazon instantané et, ainsi, éviter l'érosion des côtés.

Fertiliser le gazon

Vers la fin du printemps, et de manière uniforme, il convient de nourrir le gazon avec un engrais adéquat. La quantité précise qui ne doit pas être dépassée est de 100 grammes pour chaque 0.8 mètres carrés. Et, quand arrivera l'automne, on appliquera un engrais avec faible contenu en azote par rapport à l'acide phosphorique et au potassium.

Irrigation et aération

Si le gazon ne dispose pas de l'eau nécessaire pour son développement, il deviendra de couleur jaune ou marron, il sera sec et mourra. Le remède est très simple : l'arroser abondamment. Et en plus fréquemment en été et quand il fait chaud.

On doit lentement verser l'eau et dans des quantités généreuses, comme pour tremper quelque 2.5 centimètres de sol. Si on dispose de peu de temps pour mener à bien cette tâche, on utilisera un tuyau d'arrosage (le meilleur est celui qui a le jet le plus fin).

Quant à l'aération, elle favorise la croissance, saine et heureuse, du gazon, en l'oxygénant. Cela doit être fait avec une fourche de jardin en introduisant ses dents jusqu'à 8 centimètres de profondeur. Il faut décaler jusqu'à ce que le gazon soit levé un peu et répéter l'opération chaque quart d'heure. On peut aérer le gazon pquand on le juge nécessaire, bien qu'on l'effectue généralement en automne.

Période de moisson

Le meilleur traitement de conservation est la moisson. En plus d'être maintenu attrayant, on évitera qu'il s'avère gênant. Mais on ne doit pas le couper de trop parce que, de cette manière, il s'affaiblit.

Si le gazon est fin, on doit faucher tous les deux ou trois jours ; s'il est d'épaisseur moyenne, tous les trois à cinq jours. Et, s'il est d'une autre catégorie, au moins une fois par semaine.

Comment retirer le gazon fauché?

Si on dispose d'une tondeuse automatique, il ne faut pas se préoccuper par cette tâche, puisque la plupart d'entre elles ont un bac qui reprendra l'herbe de manière automatique. S'il n'en est ainsi, on utilisera un rateau.

Il faut prêter attention à la direction lorsqu'il est fauché. On doit éviter les dissimulations, les passages en double et les changements brusques de direction. Il est important, en outre, de s'assurer que le gazon est sec, puisque l'humidité obstrue la machine et le bac à herbe car la coupe prendra plus de temps. Quand les vents froids souffleront, il est recommandé de ne pas couper le gazon, puisque les vents froids peuvent brûler les extrémités de l'herbe.

Finalement, rappeler que les mouvements répétés vers l'avant et vers l'arrière sont à l'origine des coupes irrégulières.

Aucun commentaire: