mardi 5 mai 2009

Phases à suivre pour concevoir un bon jardin

Etude du sol

Il est recommendé d'effectuer une étude du sol pour pouvoir déterminer ses caractéristiques et s'adapter au moment de commencer à planter. Dans les cas où il y a déjà un jardin préalable et que vous souhaitez modifier, il convient de tenir compte des plantes, des arbres et de la structure du jardin précédent pour profiter au maximum de tous les éléments possibles.

En outre, il convient de se rappeler toujours du budget dont on dispose tant pour le mettre en place comme pour son maintien postérieur. De même, il faut penser à d'autres facteurs, comme la présence habituelle d'enfants et d'animaux ou si on souhaite installer une piscine ou tout autre élément d'ornement.

Quand le jardin sera rattacher à une maison et que le terrain est encore vierge (sans construction), il est nécessaire que l'architecte et le dessinateur élaborent un projet conjoint maison-jardin, pour que les vues depuis cette dernière soient agréables. L'étape suivante est l'emploi de la terre où l'on va construire pour niveler le terrain du jardin. En outre, pour les terrains éloignés de la construction, il est possible plantaire des arbres ou des plantes avant la fin de de celle-ci, pour qu'ils s'adaptent au terrain.

2. Le gazon, un élément indispensable

L'élément le plus important de tout jardin est le gazon, dont la croissance finit aux environs des 12-18 mois après avoir été semés. Celui-ci croît avec difficulté dans les terrains dessous les arbres, dans lequel on peut recourir à la plantation avec gravier.

En outre, il faut tenir compte que, dans les terrains de faible hauteur, le jardin peut souffrir des inondations, ce pourquoi il est nécessaire de construire des terrasses pour que les plantes puissent développer leurs racines au-dessus de l'eau.

Quand il s'agit de concevoir une parcelle autour d'une maison déjà construite, on doit assurer d'aspects différents. Ainsi, dans le cas de sols compactés par certaines machines lourdes, il est possible qu'il existe la nécessité d'une aération du terrain.

Puisque dans une maison déjà construite, en général, les zones de circulation et les matériaux du jardin ont déjà été déterminés, les plantes devront être se marrier avec eux.

3. Sélection des plantes

Les conditions de lumière, du sol, de la température ou de l'humidité, sont les principaux facteurs pour l'élection des plantes qui vont intégrer un jardin. Cependant, la grande variété de celles-ci permet qu'on puisse toujours en trouver qui s'adapteront à vos nécessités et vos goûts.

Le résultat final du jardin dépendra, dans une grande mesure, des plantes qui sont utilisées, de son volume, de sa structure, des couleurs et des fleurs. En outre, il existe beaucoup de manières différentes de présentation. Ainsi, on peut placer plusieurs plantes ensemble ou séparément. Toutes ces caractéristiques doivent être connues et analysées avant de choisir les plantes qui formeront le jardin.

Les plantes sont utiles pour créer de nouveaux espaces et produire différentes sensations (création par exemple, de zones protégées avec des barrières ou des zones qui sont mises en valeur pour leur ornementation). Contrairement à ce qu'il peut paraître, on ne doit pas choisir les plantes en fonction de la beauté de leurs fleurs, mais bien pour leur forme, volume, taille, texture, ou parce que les conditions sont favorables à leur survie.

Finalement, il faut faire un effort pour éviter d'inclure d'excessives variétés de plantes dans la même zone, une erreur très commune. Ce qui est recommandé est d'avoir une conception simple, par l'élection une couleur dominante et du groupement soigneux de différentes variétés.

4. Les arbres

Tout comme les plantes, les arbres offrent aussi un vaste éventail de possibilités. Une des principales fonctions de l'arbre est de créer des zones d'ombre et, à partir de la création de ces formations, il est possible de structurer le reste du jardin. En outre, ce sont des éléments qui produisent de belles vues. Ils peuvent être aussi des points d'attraction. Pour cette raison, les arbres ont une fonction d'ornement et utile.

Les troncs des arbres sont de formes très différentes : sphériques, en colonne, sous forme de parasol ou sous forme d'éventail. Ces différents styles contribuent à créer différents effets, outre diverses ombres.

La taille d'un arbre est mesurée, surtout, par sa hauteur et aussi par le diamètre de son tronc. Ainsi, il est possible de trouver des arbres grands (plus de 15 mètres), moyens (entre 10 et 15 mètres) ou petits (10 mètres).

En outre, il faut tenir compte dans la conception du jardin, de la vitesse de croissance des arbres, afin d'éviter de possibles problèmes d'espace pour le développement de l'arbre. Cette vitesse est déterminée par l'espèce ou la variété concernée.

Il y a d'autres qualités dont il faut tenir compte pour un arbre (classe éternelle ou caduque, la couleur, la texture du feuillage, le brillant des feuilles, les fleurs et les fruits). Les arbres éternels, dont les feuilles ne tombent dans aucune saison de l'année, sont très utiles comme coupe-vent et pour maintenir la couleur verte en hiver. Ceux qui sont caduques, qui perdent leurs feuilles en automne, donnent de l'ombre en été et en hiver permettent le passage de la lumière à travers leurs branches.

5. Système d'irrigation

L'irrigation est un élément principal du jardin, puisque de lui dépend la vie de ce dernier. Il faut indiquer que l'eau ne peut pas être administrée sans prendre soin, mais chaque plante doit recevoir l'eau dont elle à besoin, ni plus ni moins.

Actuellement cette fonction a été fort simplifiée, grâce à l'existence de systèmes automatiques, capables de s'adapter à tous les besoins. Cependant, il existe toujours des zones du jardin auxquelles l'irrigation automatique n'arrive pas suffisamment ou qui nécessittent des conditions spéciales d'arrosage. Dans ces cas particuliers, on emploiera l'irrigation manuelle.

Aucun commentaire: