lundi 16 novembre 2009

La prévention de la grippe H1N1

Les seules voies d'accès pour le virus de la grippe, sont les narines, la bouche et la gorge. Lors d'une épidémie aussi largement répandue, il est pratiquement impossible de ne pas venir en contact avec la H1N1 en dépit de toutes précautions.

Cependant, le problème réel n'est pas tant le contact avec le virus que sa prolifération.

Pendant que nous sommes en bonne santé et que nous ne montrons pas de symptômes d'infection par le H1N1, il y a des précautions à prendre pour éviter la prolifération du virus, l'aggravation des symptômes et le
développement des infections secondaires.

Malheureusement, ces précautions, relativement simples, ne sont pas suffisamment publicisées dans la plupart des communications officielles.

Voici donc ces quelques précautions :

1. Tel que mentionné dans la plupart des publicités, se laver les mains fréquemment.

2. Éviter dans la mesure du possible de se toucher le visage avec les mains.

3. Deux fois par jour, se gargariser avec de l'eau chaude salée.
Il s'écoule normalement de 2 à 3 jours entre le moment où la gorge et les narines sont infectées et l'apparition des symptômes.
Se gargariser régulièrement peut
ainsi prévenir la prolifération du virus. Il ne faut donc pas sous-estimer cette méthode préventive simple, peu dispendieuse et efficace.

4. Au moins une fois par jour, nettoyer les narines avec de l'eau chaude salée. Se moucher avec vigueur puis, à l'aide d'un coton tige trempé dans de l'eau chaude salée, badigeonner les deux narines. C'est une autre méthode efficace de diminuer la propagation du virus.

5. Renforcer notre système immunitaire en mangeant des aliments riches en vitamine « C ». Si la vitamine « C » est prise sous forme de tablettes, s'assurer qu'elles contiennent également du Zinc afin d'accélérer l'absorption.

6. Boire le plus possible de boissons chaudes. (Thé, café, tisanes, etc..) Les boissons chaudes ont le même effet que le gargarisme mais de façon inverse. Les boissons chaudes nettoient la gorge des virus qui pourraient s'y trouver puis les entraînent dans l'estomac où ils ne peuvent survivre, évitant ainsi leur prolifération ou tout autre dommage.

Aucun commentaire: